Quel Déshumidificateur d’Air choisir ? Le Guide d’Achat 👌

Bannière Déshumidificateur d'Air

Découvrez les critères essentiels pour choisir le bon déshumidificateur d’air, avec notre guide complet pour les nouveaux acheteurs (dernière mise à jour janvier 2024).

Vous souhaitez améliorer la qualité de l’air de votre logement et éliminer le risque de moisissures et de pathogènes ? C’est parti ! 🍃 

Le Guide du Déshumidificateur 📜

Pourquoi utiliser un déshumidificateur d'air ?

Un déshumidificateur d’air est un appareil électrique qui vous vous permet de réguler le taux d’humidité en retirant le surplus d’eau contenue dans l’air d’une pièce, afin de rendre celle-ci plus saine.

L’excès d’humidité dans votre maison peut non seulement causer des désagréments tels que des moisissures et des odeurs désagréables, mais aussi augmenter la présence de bactéries dangereuses dans l’air ambiant.

Ces problèmes d’humidité peuvent venir d’un système de renouvellement de l’air trop basique et inefficace (ou d’un dégâts des eaux, je ne vous le souhaite pas !)

Comment fonctionne un déshumidificateur d'air électrique ?

Il aspire l’air humide à travers un ventilateur. L’air est alors dirigé vers des serpentins réfrigérants où l’humidité se condense en eau. Cette eau est ensuite collectée dans un réservoir amovible, située dans la partie basse de la machine.

Une fois l’air devenu sec, il est expulsé dans la pièce et se mélange, ce qui fait diminuer le taux d’humidité relative (HR) de façon progressive.

L’installation d’une nouvelle VMC (ventilation mécanique contrôlée) demande de faire des travaux parfois conséquents et coûteux. Investir dans un déshumidificateur se révèle alors pratique et économique !

C’est encore plus vrai si vous êtes en copropriété, et que vous voulez éviter les négociations travaux interminables avec le syndic et les copropriétaires…

NDLR : j’habite dans un appartement construit avant 1900 sans isolation, sans VMC et classé F. L’achat d’un déshumidificateur me permet de vous certifier que oui, vraiment : c’est plus économique et plus facile de mettre 200€ dans un déshumidificateur que dans un système de ventilation à 1500€ ou 3000€.

Le taux d’humidité idéale de l'air 💧

L’indicateur que vous devez mesurer, c’est l’Humidité Relative (HR), aussi appelée le taux d’hygrométrie.

Il s’agit de la quantité d’eau présente dans l’air par rapport à la quantité maximale que l’air peut contenir avant de se condenser.

Un taux d’humidité relative est considéré comme sain entre 30% et 60%. Et pour un confort optimal, il vaut mieux viser entre 30% et 50%. Au delà, même entre 50% et 60%, on commence déjà à ressentir que l’air devient « lourd. »

Pour résumer 📋

Entre 0% et 30% d’humidité relative = air trop sec ☀️ (peut irriter les bronches)

Entre 30% et 50% = humidité idéale pour la santé ❤️

Entre 50% et 60% = humidité idéale, mais l’air commence à devenir lourd

Entre 60% et 100% = air trop humide, saturé d’humidité 💦 (si vos pièces atteignent ce niveau alors il vous faut absolument assainir votre air avec un déshumidificateur)

Comment mesurer l'humidité

Un hygromètre va vous permettre de mesurer l’humidité de vos pièces.

Et pour cela, vous n’avez pas besoin de dépenser des fortunes ! Certes il existe de nombreuses stations météo sophistiquées qui peuvent coûter entre 20 et 300€. Mais il est préférable de prendre un simple thermomètre à 10€ qui vous affiche aussi l’humidité.

Pourquoi cela ? Parce qu’il vaut mieux investir dans un déshumidificateur, plutôt que dans une station météo – qui est certes un bon outil de mesure, mais qui ne va pas améliorer votre air.

Les 3 signes qui indiquent un excès d’humidité

Numéro 1 : Vous avez de la condensation

La buée est le symptôme le plus courant d’un air intérieur trop humide. C‘est surtout en hiver que l’on s’en rend compte, et cela est dû à ce principe physique :

1 mètre cube d’air froid va saturer beaucoup plus vite que 1 mètre cube d’air chaud.

(ainsi, la même quantité d’eau peut représenter 60% d’humidité dans un air à 18°C mais seulement 40% d’humidité dans un air à 23°C).

C’est pour cette raison que faire cuire des pâtes ou des patates 🥔 vous colle de la buée sur vos vitres pendant 30 minutes par temps froid ❄️… Alors qu’en été c’est à peine si la moindre condensation apparaît !

Numéro 2 : Vous êtes moins en forme que d’habitude

Tout votre organisme est affecté par un air saturé d’humidité :

Des problèmes respiratoires peuvent être engendrés par les bactéries qui se développent dans cet environnement propice à leur prolifération (60% d’humidité et plus).

Des coups de fatigue seront également causés. En effet, vous souvenez-vous du dernier orage par temps chaud ? Juste avant que la température baisse, l’air se charge en humidité et devient très pesant. Vous avez ressenti un coup de mou ? C’est normal. Et c’est pareil dans votre logement, qui vous épuise quand il est trop humide.

Cela est dû au principe de l’évapotranspiration (une fonction du corps qui lui permet de réguler sa température interne).

condensation-vitre
La condensation, l'indicateur qui ne trompe pas

Numéro 3 : Votre linge sèche mal et sent mauvais

Les jours froids & humides de pluie sont le pire ennemi de votre linge.

Lorsque vos vêtements tentent – avec bien du mal – d’évacuer leur eau afin de sécher, c’est votre air intérieur qui devient chargé d’eau. Et inutile d’aérer en ouvrant les fenêtres puisque c’est encore plus arrosé à l’extérieur ! 😓

Vous vous retrouvez en panique le lendemain matin, devant votre étendoir, en sentant que le jean que vous souhaitiez mettre pour aujourd’hui est encore mouillé…

Le secret pour un séchage du linge efficace ? Positionnez votre déshumidificateur d’air à 1 mètre de votre linge. Cela aura un double effet bénéfique :

  • Le taux d’humidité de votre pièce restera convenable (~40%), ce qui « laissera de la place » dans l’air pour que l’eau présente dans les vêtements se retire plus facilement
  •  La ventilation d’air sec du déshumidificateur va venir renforcer cet effet « sèche-linge » pour que votre linge sèche rapidement. Même quand il pleut des cordes à l’extérieur

Quel déshumidificateur d'air choisir ? Voici 3 critères

La capacité d'extraction

Cet indicateur représente la quantité d’eau que l’appareil est capable d’extraire de l’air en 24 heures, dans des conditions idéales. Cette capacité est mesurée en litres et varie d’un modèle à l’autre : en général de 10 à 30 litres par jour.

« Quoi ? Mais il n’y a pas 10 litres d’eau à retirer de ma pièce.. Encore moins 30 !? » 🤔

Alors, c’est vrai, il s’agit de la capacité d’extraction théorique maximale. Les constructeurs sont soumis à la norme 30°C/80% RH pour mesurer leur appareils.

C’est à dire qu’ils doivent effectuer leur tests dans une pièce chauffée à 30°C avec une humidité relative de 80%. C’est dans ces conditions qu’ils certifient leurs chiffres.

Et plus l’air est chaud, plus il peut contenir d’humidité. Autant dire qu’un air de 30°C chargé à 80% va contenir beaucoup plus d’humidité qu’un air de 20°C chargé lui aussi à 80%.

Ainsi, quand vous testerez votre déshumidificateur dans votre salle de bain, vous constaterez après une bonne douche chaude que pour passer de 85% d’humidité à 45%, vous n’aurez peut-être que 0.5 à 1 litre d’eau dans votre réservoir.

Notre recommandation 📋

Je vous invite à choisir le déshumidificateur d’air ayant la plus grande capacité d’extraction pour le budget que vous souhaitez mettre.

La consommation d’un appareil de 20 L/jour est à peine plus grande que celle d’un appareil de 12 L/jour. – Et parfois, certains modèles 20L peuvent être plus économes que des modèles 12L !

Et n’oubliez pas qu’une plus grande capacité d’extraction signifie une plus grande vitesse d’extraction. Et donc vous aurez besoin de faire tourner l’appareil moins longtemps. Au final, ça revient au même.

Ça serait donc dommage de prendre un appareil trop peu capable, qui vous ferait perdre en confort, mais également perdre du temps car il mettrait plus longtemps pour traiter votre air intérieur.

La taille de la pièce

Vous devez choisir un déshumidificateur qui convient à la taille de la pièce dans laquelle vous prévoyez de l’utiliser. Les constructeurs indiquent la surface (en m²) ou le volume (en m³) pour lesquels l’appareil est le plus adapté.

Si vous choisissez un déshumidificateur qui est trop petit pour la pièce, il ne sera pas en mesure de réduire efficacement l’humidité de l’air. Par exemple, un modèle conçu pour une pièce de 50 m² ne conviendra probablement pas pour une pièce de 100 m².

Pro Breeze Déshumidificateur 12L 15m²
Le Pro Breeze 12L est adapté pour les pièces jusqu'à 16m²

Notre recommandation 📋

Comme pour la capacité d’extraction, choisissez un appareil qui en fait plus que ce dont vous avez besoin. La consommation globale sera similaire et vous serez ravi d’avoir de meilleures performances.

Ainsi, si vous souhaitez traiter l’air de votre garage de 19m², ne prenez pas un déshumidificateur d’air sensé traiter 19m² ! Optez pour un 30m² !

C’est un peu comme les ordinateurs portables : s’il vous faut 7 heures d’autonomie pour tenir toute votre journée de cours, prenez un appareil qui en annonce 9 heures.

La taille du réservoir

Selon la taille de réservoir que vous allez choisir, vous devrez vider l’eau récoltée plus ou moins souvent. Il existe des modèles avec un tuyau de drainage en continu, pour éviter d’avoir à vider le réservoir manuellement.

Le drainage en continu, c’est l’idéal si vous prévoyez d’utiliser l’appareil pour une pièce seulement, sans intention de le bouger par la suite, comme votre cave.

Pour un usage polyvalent dans toutes vos pièces de vie (salon, cuisine, salle de bain, chambre), mieux vaut rester avec une utilisation sur réservoir afin que le déshumidificateur reste mobile.

(Personnellement je préfère utiliser le réservoir, bien que mon modèle Klarstein possède un système de drainage. Pour ne pas avoir un tuyau qui traîne dans l’appartement, mais aussi car je trouve satisfaisant – et impressionnant – de voir le réservoir rempli de 5 litres d’eau après 2/3 jours d’utilisation. 💧)

Notre recommandation 📋

Pièce très humide avec utilisation continue (cave) : utiliser le système de drainage de l’appareil. Et s’il n’en possède pas choisissez un appareil qui puisse contenir au moins 3 litres.

Pièce de vie avec utilisation ponctuelle (les jours de pluie, quand il faut sécher le linge, ou 30 minutes le matin pendant la douche) : le réservoir de l’appareil suffira. Veillez à avoir 3 litres de réservoir au minimum, pour ne pas avoir à le vider trop souvent.

La consommation d'énergie d'un déshumidificateur ⚡

Un déshumidificateur a en moyenne, une puissance théorique maximale comprise entre 300W et 700W. Et en réalité, l’appareil consomme seulement environ 40% du montant indiqué car il ne tourne jamais à pleine puissance (consommation réelle jusqu’à 280W effectifs à la prise, pour un appareil domestique).

Attention : Certains modèles ne consomment rien du tout, ce qui est le cas des absorbeurs d’humidité Rubson. Puisqu’il s’agit de systèmes chimiques et non mécaniques (mais leur efficacité est bien moindre par rapport aux « vrais » déshumidificateurs).

Durée d'utilisation

Pour calculer la consommation, il nous faut estimer combien de temps un déshumidificateur est utilisé en conditions réelles. Puis nous multiplierons cette durée par la puissance effective de 280W dans notre cas.

Imaginons pour notre exemple 2 habitudes qui génèrent de l’humidité dans votre logement : 1 douche par jour le matin, 1 lavage en machine par semaine (et donc la nécessite d’étendre le linge).

Le temps chaud et sec de la période estivale (juin à août ☀️) rend inutile le déshumidificateur d’air, ainsi il vous suffira d’ouvrir vos fenêtres pour chasser l’air humide de façon efficace. Il sera donc mis au placard jusqu’à l’arrivée de l’automne. Bien sûr cette période ne sera pas la même si vous habitez à Brest ou si vous habitez à Nîmes.

Utilisation estivale : 0 heures/mois

Par contre pour le printemps 🍃 (avril, mai) et l’automne 🍂 (septembre, octobre) , nous aurons besoin d’allumer le déshumidificateur 30 minutes chaque matin après la douche, et 4 heures chaque semaine après avoir fait tourner la machine à laver.

Utilisation printemps & automne : 32 heures/mois

Pour les mois froids d’hiver (novembre à mars ❄️), disons que nous feront tourner le déshumidificateur 1 heure supplémentaire chaque soir pour assainir & assécher l’air ambiant (car les températures extérieures seront trop basses pour ouvrir les fenêtres).

Utilisation hivernale : 62 heures/mois

BON À SAVOIR 📋

En hiver, beaucoup de personnes pensent que pour avoir un ressenti agréable, il faut augmenter la température. C’est en partie vrai, une meilleure isolation aidera à « couper » le froid provenant des parois en contact avec l’extérieur.

Toutefois, il ne faut pas oublier que c’est la sensation d’humidité qui cause la plus grande perte de confort thermique. Je vous conseille donc de chercher un moyen de diminuer votre taux d’humidité, même si vous avez une bonne isolation, plutôt que de surchauffer votre logement !

✔️ Confortable : air à 21°C avec 40% d’humidité

❌ Inconfortable : air à 23°C avec 60% d’humidité

Pourquoi dépenser 2kWh (1 heure de chauffage à 2000W) pour augmenter la température alors qu’il suffirait de 0,28kWh (1 heure de déshumidificateur à 280W) pour obtenir un bien meilleur ressenti grâce à un air plus sec, sans devoir augmenter le chauffage  ?

Autrement dit, une pièce à 40% d’humidité vous coutera moins cher à chauffer qu’une pièce à 60% d’humidité !

Calcul de consommation

Reprenons la durée d’utilisation mensuelle déterminée ci-dessus, puis multiplions-le par la consommation de l’appareil :

☀️ Utilisation estivale = 0 heures/mois = 0€

⛅ Utilisation printemps & automne = 4 mois * 32 heures/mois * 280W = 35,84 kWh

❄️ Utilisation hivernale = 5 mois * 62 heures/mois * 280W = 86,80 kWh

Total annuel = 122,64 kWh = 28,21€/an

(Prix électricité début 2024 = 0,23€/kWh TTC)

Soit 2,35€/mois en moyenne !

Notre recommandation 📋

Pour le prix d’un café par mois ☕, l’utilisation d’un déshumidificateur d’air vous permettra de gagner en confort thermique, sans devoir augmenter votre thermostat ! En effet 122 kWh d’électricité pour 1 an, c’est vraiment peu comparé à 1 ou 2°C de chauffage compensé.

Déshumidificateur naturel : une bonne alternative ?

Un déshumidificateur naturel fonctionne sans électricité. Il utilise des matériaux absorbants comme le gel de silice, le sel gemme ou le chlorure de calcium pour extraire l’humidité de l’air.

Le modèle le plus populaire est le Rubson Aero.

Ces déshumidificateurs sont peu coûteux, silencieux, et portables. Ils peuvent être un choix parfait pour les très petits espaces comme les armoires, les voitures ou les toilettes où le problème d’humidité est ponctuel.

Par contre, les déshumidificateurs naturels ne sont pas aussi efficaces que leurs homologues électriques en termes de taux d’absorption de l’humidité. Et ils nécessitent un remplacement régulier des absorbants, ce qui peut s’avérer fastidieux pour certains.

Beaucoup de personnes sont dégoûtées par l’aspect chimique de l’eau récupérée avec ces pastilles absorbantes (qui tourne au bleu marine éclatant), et ne trouvent pas cela très écologique de vider chaque semaine 1 litre de ce liquide dans leurs toilettes.

Notre recommandation 📋

Réservez les déshumidificateurs naturels aux très petites surfaces. Et encore, leur capacité de traitement est tellement faible.

Mieux vaut privilégier l’utilisation d’un modèle électrique, qui vous revient au même prix au final, puisque n’oublions pas qu’il faut acheter des recharges de pastilles absorbantes et chimique pour les Rubson et compagnie.

NDLR : j’ai testé de mettre 2 Rubson Aero dans un studio (1 dans la salle de bain et 1 dans la cuisine). Au final pour taux d’humidité relatif ne bougeait que très peu, il oscillait entre 60% et 70%.

Les déshumidificateurs d'air sont-ils silencieux ? 🤫

Même le déshumidificateur d’air électrique le plus silencieux produira toujours un certain niveau de bruit.

Quand vous voyez un produit commercialisé comme un « déshumidificateur silencieux », sachez que c’est du pur marketing ! Il pourra être un peu plus silencieux que les autres, mais il ne le sera jamais à 100%.

Et attention aux simples absorbeurs d’humidité vendus comme des déshumidificateurs performants. Dans la section du dessus j’explique pourquoi opter pour un déshumidificateur « naturel » n’est pas un choix judicieux.

Notre recommandation 📋

Lorsque vous choisissez un déshumidificateur, ne tenez pas compte du niveau sonore (dB), et regardez plutôt son efficacité ou la capacité de son réservoir.

Après tout, un appareil légèrement plus bruyant qui élimine plus efficacement l’humidité sera un meilleur choix qu’un déshumidificateur vendu comme plus silencieux mais qui devra être allumé 2x plus longtemps pour atteindre le même résultat !

Le comparatif des déshumidificateurs d'air

Grâce à nos comparatifs faciles à lire, vous allez choisir facilement un déshumidificateur adapté à votre logement et à votre budget.

Ne vous laissez pas abattre par l’humidité, rendez-vous sur notre comparatif des meilleurs déshumidificateurs et commencez à respirer mieux dès aujourd’hui ! … Enfin dès que vous recevrez votre nouvel appareil ! 🥳

Les meilleures marques de déshumidificateurs

Certaines marquent de déshumidificateurs se distinguent par leur popularité, leur performances supérieures, leur durabilité et leurs fonctions avancées :

Comfee est connu pour son design élégant et son fonctionnement silencieux. Ses déshumidificateurs d’air sont économes en énergie et dotés de commandes numériques faciles à utiliser. Ils constituent un excellent choix pour tous ceux qui souhaitent améliorer la qualité de l’air intérieur sans avoir à supporter une machine bruyante.

La marque DeLonghi est réputée dans le monde entier pour sa gamme d’appareils électroménagers haut de gamme. Ses déshumidificateurs d’air ne font pas exception à la règle. Dotés de performances et d’une durabilité exceptionnelles, les déshumidificateurs DeLonghi peuvent éliminer efficacement l’humidité et la condensation de vos espaces de vie.

L’entreprise allemande Klarstein propose des déshumidificateurs d’air de haute qualité dotés de fonctionnalités impressionnantes, réputés pour leur fiabilité, et leur facilité d’utilisation. Ils sont également dotés d’écrans numériques qui facilitent le contrôle et le réglage des paramètres.

Créée en 1909, Rowenta est une marque premium qui s’est imposée sur le marché des déshumidificateurs d’air. Elle est réputée pour son électroménager de haute qualité, notamment les aspirateurs.

Pro Breeze propose des déshumidificateurs portables idéaux pour les petits espaces. Malgré leur taille compacte, ces appareils sont très performants. Ils sont également économes en énergie – un atout pour ceux qui cherchent à réduire leur facture d’électricité !

Enfin, Avalla est une entreprise britannique basée à Eastleigh, au sud de l’Angleterre. Elle se démarque par ses designs modernes et épurés. Ses appareils sont d’un très bon rapport qualité/prix et leurs consommations sont parmi les plus basses.

Le constructeur Rubson, spécialiste des joints d’étanchéité et des mastics, propose des absorbeurs d’humidité à bas prix. Mais ceux-ci sont bien moins efficaces que les déshumidificateurs classiques.

Les prix des déshumidificateurs d'air 🏷️

La moyenne se situe aux alentours des 200€. Pour une bonne machine, fiable, et qui va durer longtemps.

Je vous ai fait un Top 10 des meilleurs déshumidificateurs d’air électriques.

Un tableau comparatif va vous aider à faire votre choix, selon les caractéristiques recherchées et vos besoins.

Bien sûr, un modèle électrique haut de gamme avec écran, hygrostat, et connectivité Wifi coutera plus qu’un simple absorbeur d’humidité d’entrée de gamme. Mais comme c’est un achat que vous faites une fois pour de bon, évitez ces absorbeurs peu pratiques.

Gardez en tête qu’avec un bon déshumidificateur vous allez améliorer considérablement votre confort intérieur en réduisant les niveaux d’humidité, en empêchant la formation de moisissures et donc faire en sorte que votre air reste sain à respirer. 🍃

Notre sélection du mois

pro breeze 12l pb-18-uk